Oui pour Woodstock 2009 en France !

Groupe de Face Book - nous recherchons des aides pour diffuser et faire vivre le forum !
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dossier n°1 : Hippie

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 18/01/2009
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Dossier n°1 : Hippie   Sam 24 Jan - 0:26





Intro

Le terme hippie (ou hippy, synonyme de baba cool ) désigne les femmes et les hommes qui, entre les années 1965 et 1975, ont globalement rejeté le mode de vie traditionnel de leurs parents. Il est également utilisé pour qualifier, à tort ou à raison, un mouvement de contre-culture qui caractérise cette décennie. Touchant la majorité de la génération nombreuse née du baby-boom de l'après-guerre, ce mouvement eut un impact d'autant plus grand sur des sociétés occidentales auparavant vieillissantes.

Les hippies sont généralement jeunes et habitent dans l'Occident industrialisé (Amérique du Nord et Europe occidentale essentiellement, le primat historique devant être accordé aux États-Unis, d'où vient le mot ). Ils sont plutôt issus des classes moyennes et moyenne-supérieures de la société.

Le phénomène :



Le phénomène hippie naît aux États-Unis dans un contexte de contestation et de refus de l'ordre établi ; les manifestations contre la guerre du Viêt Nam et les émeutes des Noirs dans les grandes villes américaines fédèrent une partie de la jeunesse. Mais cette génération, née juste après la Seconde Guerre mondiale, refuse aussi le conformisme et la soumission au pouvoir des médias et des artistes en place. Elle cherche à fuir la société de consommation en mettant en avant les valeurs écologistes et égalitaires issues des philosophies orientales et primitives.



Beaucoup de ces aspirations sont héritées des écrivains de la Beat generation, souvent considérés comme les précurseurs du mouvement car eux aussi sont l'expression première de la rupture avec la société de masse. Ils mènent une vie libérée, faite de sexe, de musique et de déplacements constants. Ils veulent vivre une évasion hors de l'Amérique post-nucléaire et consommatrice bien-pensante, notammment sous l'influence du jazz et du mouvement surréaliste dont les membres ont trouvé refuge à New York pendant la guerre.


Idéologie du mouvement :

Les hippies participent pour certains d'une mouvance baptisée « contre-culture », et d'innombrables journalistes ou commentateurs ont parlé d'un « mouvement hippie », alors même que ce phénomène n'a jamais présenté aucun des caractères qui pourraient suggérer une quelconque organisation. Néanmoins, si la notion de « mouvement hippie » est discutable, comme la notion de contre-culture qui lui a été abusivement et uniquement associée, il n'en demeure pas moins que les hippies partageaient plus ou moins certaines représentations communes, centrées autour du rejet du mode de vie inhérent à la société industrielle occidentale dont ils étaient les héritiers.

La musique :



La musique est un élément capital et fédérateur des hippies. Le phénomène hippie sécrète une esthétique complète, musicale d'abord (Grateful Dead, Jimi Hendrix, The Doors, Pink Floyd, Crosby, Stills & Nash (and Young), Jefferson Airplane…) avec les premiers festivals de la pop : Monterey, Woodstock, l'Île de Wight ; mais aussi picturale, théâtrale, etc.

La musique des hippies puise son inspiration dans la country (Bob Dylan) ou le rock psychédélique (Janis Joplin), mais peut aussi venir de beaucoup plus loin avec notamment Ravi Shankar, joueur de sitar indien qui participa au festival de Monterey. La musique représente bien le mouvement par sa diversité, sa volonté d'ouverture aux différentes cultures et d' affranchissement des règles en vigueur.

La culture :



Dans les arts, la musique et le pop-art marquèrent les esprits. Le slogan Flower Power (« pouvoir des fleurs ») était le symbole de la non-violence. La génération hippie a révolutionné la musique, l'art et a ouvert la voie à l'écologie, à l'action humanitaire, au pacifisme, à la libération sexuelle, au féminisme, entre autres, lesquels sont autant de symboles d'une révolution de la culture et des mœurs, aujourd'hui complètement intégrés dans les sociétés occidentales, sans que celles-ci aient forcément conscience de leurs origines hippies. Au début des années 1990, la rencontre entre les derniers hippies de Goa et les disc-jokey internationaux, fans de musiques électroniques et issus, en partie, de la vague Acid house, a donné naissance à la Trance-Goa ou trance psychédélique (psytrance), régulièrement jouée depuis en rave party.

La fin ...

La plupart des hippies ont fini par abandonner leur envie de régénérer le « vieux monde » et se sont rangés dès la fin des années 1970 et le courant des années 1980. La trentaine venue, ils ont trouvé du travail, fondé une famille et se sont finalement intégrés dans la société de consommation qu'ils dénonçaient naguère. Les critiques disent souvent qu'ils se sont « embourgeoisés ».

Toutefois, quelques irréductibles ont toujours tenu à rester fidèles aux idéaux de leur jeunesse. Les plus talentueux et les plus habiles d'entre eux ont trouvé un compromis en vivant, parfois très confortablement, de leur artisanat d'art, de leur musique, de l'agriculture biologique ou encore de la pratique de médecines parallèles (dites aussi « médecines douces »).

D'autres se sont brûlé les ailes et ont fini sans le sou au bout de la route, ravagés par les drogues dures, à l'image de certaines idoles comme Janis Joplin, Jimi Hendrix ou Jim Morrison morts de surdose. D'autres encore ont été très marqués et diminués par des années passées, coupés du monde, dans des sectes new age ou vaguement bouddhistes.

En Asie, les hippies ont souvent été chassés des villes avec le développement du tourisme de masse. Les autorités leur ont fait la chasse comme le raconte Charles Duchaussois dans son livre Flash.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodstockfrance.forumactif.com
 
Dossier n°1 : Hippie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oui pour Woodstock 2009 en France ! :: WooDStocK - Public :: Qu'est-ce que woodstock ?-
Sauter vers: